Coproduire avec la Belgique

Opportunités et avantages d’une source de financement complémentaire

Objectif

Appréhender les possibilités et les contraintes liées à une coproduction avec la Belgique et l’impact des dernières évolutions du tax shelter.

Intervenants

Alain-Gilles VIEILLEVOYE – Production executive SCOPE PICTURES
TV producer chez Young & Rubicam, il travaille ensuite à Sydney sur des blockbusters hollywoodiens, ainsi qu’en tant que responsable des relations internationales d’une agence de production publicitaire. De retour en Belgique, il devient producteur pour Keyline Film avant d’intégrer l’équipe de Scope Invest au sein de laquelle il s’occupe plus particulièrement d’investisseurs « Tax Shelter » dans la partie francophone du pays.

Marilyne MAIA – Responsable de production SCOPE PICTURES
Après avoir travaillé pendant huit ans dans le secteur de la distribution cinématographique française en tant que responsable des ventes chez Gemini puis CTV International, elle rejoint en 2012 l’équipe de Scope Invest à Bruxelles où elle est responsable de production.

Edouard VALADE – Consultant CINE TV FINANCE
Diplômé de l’Université Paris Dauphine et de l’ESCP Europe, Edouard Valade a intégré Ciné Tv Finance début 2013, après avoir été assistant ventes et finance pour Cinetic Media à New York. Il a auparavant collaboré au sein de Warner Bros Paris, de la SOFICA Cofinova et pour la société de production The French Connection.

Contenu

  • Présentation de l’industrie du cinéma belge, d’un point de vue économique
  • Les sources de financement public : la communauté française / le VAF / Wallimage / Bruxelles Images / Screen Flanders
  • La nouvelle formule du Tax Shelter : détails et explications du tout nouveau système
  • Nature des dépenses belges et structure des coûts
  • Avantages et inconvénients du dispositif français par rapport au dispositif belge : compatibilité des sources de financements
  • Les avantages comparés : coûts, équipes, contraintes, décors etc.
  • Les pièges à éviter
  • L’impact sur l’agrément français
  • Cas pratique

Durée

½ journée / 4 heures

Date

Mardi 13 octobre : 14h30 – 18h30

À qui s’adresse cette formation ?

  • Aux professionnels des services financiers et juridiques des sociétés de production ainsi qu’à l ’ensemble des intervenants prenant part au financement des films
  • Aux directeurs et aux assistants de production